Parodontite

La parodontite est une infection bactérienne qui affecte les tissus parodontaux (gencives, ligament parodontal et os alvéolaire) responsables du soutien des dents dans la cavité buccale.
Les gencives commencent par reculer et se séparer de la dent, permettant à la plaque d’avancer par la racine, les fibres de soutien et l’os. Dans la parodontite avancée, les fibres de soutien et les os sont détruits. Les dents commencent par avoir une certaine mobilité et il est souvent nécessaire de les extraire. Symptômes :

• Mauvaise haleine (halitose) ;
• Sensibilité dentaire au froid ;
• Altération de la position dentaire ;
• Pus dans les gencives (suppuration) ;
• Saignement gingival spontané ;
• Saignement pendant le brossage ;
• Mobilité des dents ;
• Gencives rouges et gonflées ;
• Dents à nue
• Rétractation gingivale ;

Qu’est-ce que la maladie des gencives ?

Parodontite
Parodontite

Il s’agit d’une inflammation qui, lorsqu’elle évolue, peut affecter le soutien des dents, c’est-à-dire l’os de la mâchoire. Avec la destruction de ce support des dents, des poches parodontales se forment.
L’inflammation de la gencive est due à des bactéries qui vivent dans la bouche de chaque personne et qui, au fil du temps, continuent à créer un film. Pour éviter que ce film ne se renforce et ne se raidisse, il est nécessaire de se brosser les dents très bien et tous les jours, le risque existe de ne plus être possible de l’éliminer. Ce film s’appelle une plaque. Parfois, lorsque la plaque est abondante, elle ne peut être éliminée que par un dentiste.

Quelles sont les conséquences de la parodontite ?

La parodontite peut provoquer la mobilité des dents, ce qui signifie que les dents peuvent commencer à bouger. Si la mobilité est grande, cela peut signifier la perte des dents, qui doivent être enlevées par un dentiste. Dans les cas extrêmes ou lorsque la maladie est très avancée, elles peuvent tomber naturellement.

Quels sont les stades de la maladie des gencives ?

La phase initiale est caractérisée par une augmentation de la plaque bactérienne dans la zone entre la dent et la gencive. Cette augmentation de la plaque produit une inflammation de la gencive appelée gingivite. La gingivite, lorsqu’elle est détectée assez tôt, peut être traitée et est réversible. La phase irréversible de la maladie est appelée parodontite, c’est-à-dire que le soutien des dents, l’os, est définitivement compromis. Parfois, une poche invisible se forme sous les gencives où sont logés des restes d’aliments et la plaque bactérienne.

Comment détecter les maladies des gencives ?

Le premier signe survient lors de brossage des dents, avec un léger saignement. D’autres signes d’alertes sont des gencives enflammées ou rougeâtres. Les gencives peuvent se rétracter et les dents semblent être plus longues que la normale. Les dents peuvent être séparées et du pus peut apparaître. Une mauvaise haleine persistante est également un signal d’alerte, ainsi que la sensation d’avoir un goût désagréable en permanence dans la bouche.

Comment la parodontite et la gingivite sont-elles traitées ?

• La prévention se fait en se brossant très bien les dents, ce qui peut aider à éliminer la plaque bactérienne qui parfois se calcifie ;
• La détartrage enlève la plaque bactérienne, même si elle s’est déjà transformée en tartre ou si elle est calcifiée. Le détartrage se fait avec un appareil qui émet des vibrations et qui se nomme détartreur ;
• Le lissage des racines est également une alternative pour le traitement des gencives. Il s’agit d’un grattage des racines du patient. Avec ce grattage soigneux, le dentiste lisse et nettoie les zones irrégulières de la racine et les poches qui se forment. La procédure contribue à éviter que la plaque et le tartre s’accumulent à nouveau dans cette zone. Ce traitement peut être fait manuellement ou à l’aide d’appareils à ultrasons ;
• La chirurgie pour éliminer les poches parodontales est une autre façon de traiter la parodontite. Le tissu gingival est enlevé, la plaque retirée et la gencive est replacée et suturée. Il s’agit d’une procédure effectuée dans un cabinet dentaire avec anesthésie locale et la procédure postopératoire est simple et sans douleur.