Options d’implantologie

Pose d’un implant fixé unique

Implant dentaire

 

 

Vous pouvez également insérer un implant immédiatement après l’extraction de la dent. Cette technique consiste en un remplacement rapide de la dent pour l’implant.

La prothèse dentaire est mise en place quelques mois plus tard, après la phase normale d’ostéointégration.

Pendant ce temps, le patient peut avoir besoin d’utiliser un dentier temporaire et amovible.

Implant pour la mise en charge immédiate

Ce traitement permet au patient de se faire extraire la dent le même jour ou d’attendre quelques semaines après l’extraction pour poser l’implant. Pour le moment, une couronne provisoire est fixée et elle sera remplacée des mois plus tard par une autre couronne définitive. Cette procédure est appelée « mise en charge immédiate ». Elle sera terminée rapidement et les avantages esthétiques seront plus importants. La mise en charge immédiate vous permet d’entrer dans la clinique sans aucune dent et d’en sortir le même jour avec un implant dentaire fixé.

Cette procédure permet également de remplacer toutes les dents manquantes dans la mâchoire supérieure ou inférieure.

Tout le monde ne peut pas bénéficier des implants à mise en charge immédiate. En savoir plus sur les implants dentaires immédiats…

Bridge posé sur des implants

Cette procédure est similaire à celle mentionnée précédemment. Il est possible d’extraire les dents et de poser les implants le jour même ou quelques semaines après, pendant que l’os se régénère. Le patient peut également avoir perdu trois dents et se faire poser deux implants après une évaluation du volume osseux disponible. La principale différence entre ces deux procédures est qu’il est possible de poser deux implants et de laisser un espace vide entre eux. Un bridge à 3 éléments en céramique sera posé sur ces deux implants.

La couronne intermédiaire prend appui sur les gencives. Cette procédure diminue les coûts de traitement et permet de combler l’espace vide laissé par les trois dents manquantes. Les couronnes dentaires peuvent être céramo-métallique ou en zircone. En savoir plus sur les couronnes…

Overdenture – Implants pour fixer les prothèses dentaires

Cette procédure consiste à poser deux implants dans la mâchoire inférieure. Le but est de placer une prothèse dentaire fixe en résine acrylique. Un système d’ancrage en forme de boule est utilisé pour installer la prothèse dentaire. Cette boule s’adapte dans une encoche ronde située sur la prothèse dentaire. Ce traitement crée de la stabilité. La prothèse dentaire complète repose en toute sécurité sur les gencives. Elle convient aux personnes qui n’ont pas de dents sur la mâchoire inférieure.

Implants All-on-4

La technique All-on-4 a été créée pour la réhabilitation orale des patients sans aucune dent et présentant une faible densité osseuse. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui permet de poser quatre implants pour soutenir une arcade dentaire complète. Ces prothèses dentaires comportent un jeu de 12 dents. La prothèse dentaire fixe est fabriquée en céramique ou en résine acrylique sur une structure métallique.

Cette dernière est composée d’une barre métallique présentant quatre trous dans lesquels les implants seront placés. Cette prothèse est fixe, stable et ressemble à des dents naturelles. Ce traitement est recommandé pour toutes les personnes édentées, mais il a été spécialement créé pour les personnes présentant une densité osseuse faible. Les implants latéraux sont inclinés selon un angle pour éviter de recourir à la greffe osseuse. En savoir plus sur les implants All-on-4…

Implants All-on-6

Cette procédure est identique à la procédure expliquée précédemment. Dans nos centres d’implantologie, nous recommandons ce traitement aux patients édentés qui n’ont plus de dents sur la mâchoire supérieure. Il est nécessaire de poser plus d’implants sur ce maxillaire parce que la fixation doit être plus solide.

Implants zygomatiques – Une technologie de pointe

Cet implant est différent des implants dentaires ordinaires car il fait participer la très grande masse osseuse qui forme la pommette. Il a été développé comme une nouvelle alternative pour remplacer la greffe osseuse et pour traiter les patients présentant une atrophie maxillaire sévère. L’objectif est la réhabilitation orale fonctionnelle et esthétique des patients en utilisant une prothèse supérieure fixe qui remplacera les prothèses dentaires complètes et amovibles.

Un implant zygomatique constitue la dernière alternative pour parvenir à une réhabilitation orale esthétique, masticatoire, fonctionnelle et sociale des patients présentant une atrophie alvéolaire sévère au niveau des maxillaires. En savoir plus sur les implants zygomatiques…

 

Types d’implants dentaires

Implants courts

Le succès de la pose d’un implant dentaire conventionnel dépend de la densité osseuse, car l’implant sera posé dans la structure osseuse. La densité et la qualité osseuse affecteront la stabilité de l’implant posé. L’implant court est une solution développée pour les personnes présentant une faible densité osseuse et ne souhaitant pas s’engager dans des procédures de greffe qui rendraient le traitement plus long et plus coûteux.

Un excès de plaque bactérienne provoque une perte osseuse. Cela se traduira par une infection osseuse de la dent à l’origine des parodontites. Cette perte osseuse peut également être causée par le manque prolongé de dents, l’utilisation continue de prothèses amovibles ou le vieillissement naturel. Les implants courts permettent parfois d’éviter la greffe.

La surface, les spirales et l’extrémité sont spécialement conçus pour être utilisés dans des zones à faible densité osseuse. En utilisant cette vis courte, la greffe osseuse n’est pas nécessaire. Ce type d’implant a de petites dimensions et demande un forage moins profond dans la structure osseuse. Malgré ses dimensions réduites (6,0 × 5,7 mm), sa stabilité est égale à celle des implants ordinaires.

Implants en titane

Pendant plusieurs décennies, des experts ont réalisé des études pour trouver le meilleur matériau pour fabriquer les implants dentaires. Le but de ces études approfondies toujours en cours est de choisir, parmi les divers matériaux disponibles dans la nature, la solution la mieux adaptée aux patients et aux dentistes. L’objectif est de faciliter les interventions chirurgicales et d’augmenter la durée de vie du traitement. Le titane pur a été le matériau le plus souvent utilisé. Il existe bien d’autres solutions et plusieurs types d’implants, mais ces derniers sont utilisés dans une moindre mesure.

Caractéristiques du titane : le titane est un matériau extrêmement résistant et durable. On a constaté que ce matériau résistait efficacement à la corrosion. C’est un matériau sous forme solide à la température ambiante. En outre, il s’agit d’un matériau extrêmement léger, résistant et de couleur blanc métallisé. Le titane est biocompatible, ce qui réduit la réaction de rejet par l’organisme.

Implants en zircone et en céramique

L’utilisation d’implants en céramique est encore récente en dentisterie, et ils ne sont pas très courants. Les experts estiment que la zircone sera utilisée à l’avenir comme une alternative au titane. Jusqu’à présent, seules quelques cliniques ont utilisé ce matériau récemment découvert dans les implants dentaires, car il n’existe aucune donnée probante et concluante démontrant leur durabilité et leur durée de vie. Caractéristiques esthétiques et fonctionnelles des implants dentaires en zircone :

  • La couleur blanche est assez similaire à celle d’une dent naturelle et de sa racine. Les résultats seraient donc excellents d’un point de vue esthétique.
  • C’est un matériau hautement résistant qui n’est pas affecté par l’oxydation et la corrosion, qualités qui le rendent idéal pour les implants dentaires.
  • Il montre une grande résistance à la pression causée par la mastication. Il ne cause pas de douleur ni d’inconfort. Au contraire, les implants en zircone sont assez confortables.
  • Aucun niveau de toxicité n’a été détecté.

Ces caractéristiques des implants en zircone en font un substitut fonctionnel à une racine de dent naturelle manquante.

Nanotechnologie

Chaque année, il y a des innovations en dentisterie et implantologie. Le succès de la chirurgie dépend en grande partie du traitement de la surface de l’implant. Appliqué sur le traitement de surface de l’implant, il permettra d’accroître l’efficacité de l’implant, non seulement en termes de cicatrisation, mais également en termes d’amélioration significative de la formation.

Qu’est-ce que la nanotechnologie ?

C’est une science combinant la physique, la chimie, la biologie moléculaire et les technologies informatiques qui étudie et crée des nanoparticules. Ces nanoparticules moléculaires sont utilisées et adaptées à différents domaines d’application, dont la santé. Nous aborderons ce sujet ici. Des usines technologiques sont construites pour produire des molécules qui peuvent être adaptées pour répondre à divers objectifs. Dans le secteur de la santé, la nanotechnologie tente de résoudre les problèmes humains et de soigner les maladies.

Avantages de la nanotechnologie

Une cicatrisation plus rapide. Après la chirurgie, le temps de cicatrisation est fortement réduit. Auparavant, dans les cas difficiles, il était nécessaire d’attendre environ cinq mois avant la cicatrisation complète. Grâce à l’utilisation de cette nouvelle technologie, l’ensemble du processus peut ne durer qu’un ou deux mois.

La cicatrisation ne représente plus un problème. Les infections bactériennes sont rares. Plus le temps de cicatrisation est long après la chirurgie, plus le risque d’infection sera élevé. En appliquant les nanotechnologies à la surface du traitement implantaire, le temps de cicatrisation sera réduit et le risque d’infection abaissé. L’ostéointégration est plus rapide et la stabilité accrue.

Si la fixation sur l’os maxillaire ou mandibulaire est plus efficace, la stabilité en sera augmentée. Cette procédure améliorée garantira un plus grand confort au patient lorsqu’il mâche des aliments, en particulier dans le cas des aliments durs. Pour les raisons exposées ci-dessus, la durabilité / résistance de l’implant sera plus élevée. Ces types d’implants sont très utilisés dans les protocoles de mise en charge immédiate des implants, car ils accélèrent le processus d’ostéointégration. Ainsi, la nanotechnologie est utilisée pour accélérer le processus d’intégration et de cicatrisation.

Implants biologiques

Les implants biologiques sont le résultat d’une recherche longue de dix ans. Les chercheurs sont portugais et l’implant a récemment été mis sur le marché dans le nord du Portugal, à Porto. Le principe de la dentisterie biologique est que tous les traitements doivent être réalisés selon les protocoles de la biologie humaine afin de garantir la pleine satisfaction du patient.

Cette méthode exploite les processus naturels de cicatrisation et de restauration de notre corps. Les implants biologiques sont fabriqués avec des matériaux biocompatibles et les procédures sont moins invasives, ce qui accélère l’ostéointégration et la cicatrisation / consolidation. Ils sont exclusivement monoblocs, contrairement aux implants conventionnels. Cette pièce unique relie l’os à la nouvelle dent. Agissant comme une jonction naturelle avec le tissu gingival, exactement la même que ce qui se produit avec une dent naturelle, l’implant biologique présente un avantage majeur. Selon le chercheur responsable de cette percée technologique, le fait qu’il s’agisse d’une pièce unique permettra d’améliorer la régénération naturelle du corps.

Implants zygomatiques

Les implants zygomatiques se caractérisent par leurs dimensions plus grandes que celles des implants ordinaires, de l’ordre de 30 à 52 mm, et par leurs caractéristiques physiques différentes, telles que leur diamètre et leur angle d’inclinaison.

Leur pose est également différente, car ils sont posés sur l’os zygomatique, que l’on appelle communément la pommette. Ils sont posés à l’intérieur de la bouche et ils peuvent supporter des prothèses vissées.

Ils sont utilisés en cas d’atrophie maxillaire sévère et chez les personnes avec perte osseuse dans le sens de la hauteur et de la largeur. Ou chez les personnes qui ne veulent pas procéder à la greffe osseuse.

Les cas considérés comme impossibles à réhabiliter peuvent être traités par la méthode zygomatique.

Cette méthode innovante a été découverte en Suède par Branemarck, et elle résout avec succès le problème des personnes qui n’ont plus d’os sur la mâchoire supérieure. Elle est considérée comme une avancée majeure en implantologie et elle est réservée à certains patients soigneusement sélectionnés.

Elle est réalisée en milieu hospitalier sous anesthésie générale. Cette procédure ne peut pas être effectuée par n’importe quel dentiste. Le dentiste qui la réalise, doit être certifié et suivre des formations spécifiques.

La méthode révolutionnaire de l’implant zygomatique et sa mise en œuvre correcte rendront au patient la capacité de mâcher et de parler correctement et elles amélioreront son estime de soi et son apparence.

Dernière mise à jour 15 août 2019