Dents de sagesse

Pourquoi sont-elles appelées dents de sagesse ?

 

Dent de sagasse
Dents de sagesse

La dent de sagesse apparaît généralement entre 16 et 20 ans. Cela coïncide avec la maturité physique de la personne. Théoriquement, la personne doit alors être « sage » et c’est pour cette raison qu’elle est appelée « dents de sagesse ». Ce sont les dernières dents à naître.

Elles apparaissent plus tard dans l’arcade dentaire, généralement entre l’adolescence et l’âge adulte. Elles sont situées à l’arrière de la bouche. Elles peuvent naître sur une ou les deux mâchoires, pour un total de quatre dents.


Combien de dents de sagesse y a-t-il dans les arcades dentaires ?


Les gens ont généralement quatre dents de sagesse, deux dans la mâchoire supérieure et deux dans la mâchoire inférieure. Ce sont les dernières dents de chaque arcade, appelées troisième molaire.


Est-ce que tout le monde a des dents de sagesse ?


Tout le monde n’a pas de dents de sagesse. Elles sont considérées en voie de disparition par les spécialistes. Les nouvelles générations naissent de plus en plus sans les informations génétiques de cette dent. On pense que cela est dû au fait que les aliments sont de plus en plus mous et ne nécessitent donc pas beaucoup d’efforts de mastication. Cela peut également être dû à la tendance naturelle de l’évolution de l’espèce.


Que sont les dents de sagesse incluses ?


Ce sont des dents de sagesse qui ne sont pas sorties. Comme elles sont les dernières à naître, les 28 autres dents ont déjà occupé tout l’espace disponible dans l’arcade dentaire et celles-ci, sans espace, restent dans les gencives.

Dans quel cas doit-on retirer une dent de sagesse


• Si la dent est très abîmée ou provoque des douleurs, elle doit être extraite. La dévitalisation n’est pas très indiquée.
• Sa position correcte dans l’arcade dentaire est très importante. Si elles sont tournées vers la joue, c’est-à-dire si elles sont mal positionnées, elles peuvent provoquer une macération permanente et des douleurs.
• Si la dent de sagesse ne provoque pas de douleur, mais est la cause de caries sur la dent adjacente, elle doit être extraite.
• Lorsqu’il y a des kystes ou des tumeurs associées à la dent de sagesse, le meilleur diagnostic est de les extraire.
• Dans les traitements orthodontiques, l’extraction d’une dent de sagesse est parfois la solution idéale pour créer de l’espace dans l’arcade et faciliter le mouvement des autres dents afin de corriger leur position.


Les gens s’imaginent que si les dents de sagesse incluses ne provoquent pas de douleur, elles ne doivent pas s’en inquiéter. Ce n’est pas le cas. Elles doivent être surveillées par un chirurgien maxillo-facial qui évaluera leur existence ou d’éventuelles maladies et la qualité des tissus qui les entourent. Ces dents nécessitent une attention particulière, des contrôles annuels et des radiographies. La plupart des dentistes sont unanimes à convenir que si la dent de sagesse incluse ne provoque pas de douleur et se trouve dans un environnement sain, avec des gencives saines, sans endommager les autres dents, elles ne doivent pas être extraites.
Le dentiste est la personne la plus indiquée pour effectuer une évaluation. Il vous revient de décider de retirer ou non les dents de sagesse et quel est le meilleur âge pour le faire. Même sans douleur, vous devez écouter l’avis d’un spécialiste. Il surveillera l’évolution des dents de sagesse, évitant de cette façon l’apparition de maladies bucco-dentaires. Les dents de sagesse ne doivent pas toujours être extraites. Il ne s’agit pas d’une règle.


Existe-t-il des contre-indications pour l’extraction des dents de sagesse ?


• Avec l’âge, la cicatrisation et le rétablissement après une opération sont plus difficiles, car la racine de la dent est également plus grande.
• Lorsqu’il existe des infections ou des abcès, ils doivent être préalablement traités.
• Parfois, la dent de sagesse est située à côté du nerf dentaire inférieur et son extraction peut endommager la structure adjacente. Dans ce cas, l’option idéale sera d’opter pour la surveillance et de n’envisager l’extraction qu’en dernier recours.


Comment l’opération des dents  est-elle effectuée ?

 

Les dents de sagesse
Les dents de sagesse

Si le dentiste conseille l’extraction, le patient est adressé pour consultation à un spécialiste en chirurgie maxillo-faciale. Ce spécialiste vous posera des questions sur les médicaments que vous prenez et les maladies systémiques.


L’extraction se fait au cabinet et sous anesthésie locale. La procédure est indolore. La difficulté de l’acte réside dans le fait que la dent est positionnée dans la gencive et dans la taille de ses racines. Chez les patients plus jeunes, l’intervention est plus facile. Si elles sont visibles, elles sont retirées comme s’il s’agissait d’une simple extraction. Elles sont détachées de l’os et des gencives, une augmentation de leur mobilité est assurée à l’aide d’ustensiles médicaux appropriés, avant d’être extraites.


Lorsque les dents de sagesse sont incluses, l’extraction est plus compliquée et le processus un peu différent. Tout d’abord, la zone à opérer est anesthésiée. Une légère incision est pratiquée sur la gencive : il s’agit d’une petite incision qui permet au dentiste d’accéder à la zone. L’os est retiré et la dent est coupée si nécessaire. Après ces procédures, la dent pourra être extraite. Les instruments sont les mêmes que dans les extractions les plus simples : pinces, leviers et détacheurs. Dans ce cas, une fois la procédure d’extraction terminée, la zone est fermée et suturée avec des points.


Dans notre dentition, il existe d’autres dents qui peuvent ne pas naître complètement. Les dents de sagesse sont généralement les plus connues lorsque l’on se réfère à des dents incluses, mais les canines supérieures ou les incisives latérales peuvent connaître le même problème.

Quelles précautions dois-je prendre après l’extraction ?


Après l’intervention, vous pouvez ressentir une gêne, même légère. Le visage, au niveau de l’intervention, peut gonfler. Vous devez donc appliquer de la glace enveloppée dans un tissu doux. Vous devez prendre votre traitement, généralement un antibiotique dans le cas des extractions plus compliquées de dents de sagesse semi-incluses et incluses. Après tout, il s’agit d’une intervention chirurgicale. Vous devrez peut-être adapter votre alimentation le jour même ou le lendemain, avec des aliments mous et froids.
Beaucoup de gens ont des dents de sagesse incluses pendant des années et des années et ne le savent pas. Elles naissent, ne sortent pas et restent dans les gencives. Comme cette dent n’est pas visible, si elle ne provoque ni douleur ni gêne, la personne ne la ressent pas et n’a pas conscience de son existence.

Nous sommes souvent confrontés à notre propre surprise lorsque l’on découvre que l’on a une dent de sagesse incluse dans sa mâchoire. Cette découverte est possible grâce à l’aide et à l’analyse de l’orthopantomographie ou radiographie des mâchoires.
De façon à avoir une bonne santé bucco-dentaire, consultez votre dentiste tous les 6 mois, surtout si vous ressentez une douleur ou une gêne. Des rendez-vous fréquents aident à prévenir d’éventuels problèmes. Nos conseils sont toujours les mêmes et visent à un seul objectif : garder votre plus beau sourire.