Dévitalisation – Endodontie

Qu’est-ce que la dévitalisation ou endodontie ?

Dévitalisation dentaire
Dévitalisation dentaire

C’est le processus par lequel on détruit la pulpe dentaire, c’est-à-dire l’élément vital de la dent. L’endodontie, communément appelée dévitalisation, est le domaine de la médecine dentaire qui s’occupe du nettoyage interne d’une dent. Le terme « dévitalisation » ne s’applique pas toujours car la dent n’est souvent plus vivante (vitale). C’est la raison pour laquelle l’endodontie n’implique pas une véritable dévitalisation dans ces cas-là.

Si la cavité dentaire est infectée par une carie ou qu’elle a subi un choc, le seul moyen de traiter la dent dans certains cas est d’avoir recours à l’endodontie ou dévitalisation.
Lorsque la carie atteint la pulpe, il existe uniquement deux options : dévitaliser ou extraire.

Dans le cas d’une carie profonde ou provoquée par d’autres blessures, les tissus mous de la dent peuvent être infectés. Le traitement endodontique consiste en l’enlèvement par le dentiste du tissu endommagé ou infecté qui est remplacé par un comblement spécial qui va supporter la structure de la dent restante.

Traitement endodontique – Dévitalisation

L’endodontie ou dévitalisation d’une dent consiste à nettoyer le canal et à l’obturer avec un matériau biocompatible de façon à sceller la dent de la chambre pulpaire à la pointe de la racine.
Après le traitement, la douleur disparaît. La dévitalisation incomplète est l’une des causes de l’apparition de kystes, d’infections et, par conséquent, d’extractions.

Quand faire une dévitalisation ?

  • Si une carie est proche du nerf de la dent et que la personne a mal ;
  • Si l’on est très sensible au froid ou au chaud ;
  • En cas de dents partiellement détruites dont la reconstruction exige un tenon (petite vis en métal ou fibre de verre) pour une restauration plus résistante ;
  • En cas de dents restaurées auparavant, puis fracturées et dont le diagnostic implique la pose d’une couronne fixe en céramique sur cette dent.

Comment se déroule une dévitalisation ?

En général, une dévitalisation se déroule sur plusieurs séances. Les différentes séances aident à évaluer la réponse de la dent à son traitement.

Est-ce une intervention douloureuse ?

À l’heure actuelle, dévitaliser une dent n’est pas une procédure douloureuse. Il existe des exceptions, des infections ou des inflammations sévères sous-jacentes qu’il faut contrôler au préalable à l’aide de médicaments adaptés. Signes du besoin de dévitalisation:

  • Sensibilité aux aliments chauds et froids ;
  • Douleur aiguë en croquant ;
  • Carie profonde ;
  • Blessure entraînant un abcès (infection) dans l’os.

Phases de dévitalisation

  • Élimination de la carie (le cas échéant) pour éviter la contamination des canaux de la dent. On enlève le tissu dentaire jusqu’à trouver les canaux situés à la racine de la dent, qui sont responsables de la douleur et de la sensibilité ;
  • Pour enlever le nerf des canaux radiculaires, on utilise des limes qui sont introduites en des mouvements circulaires dans le but de les nettoyer. Les limes se déclinent en plusieurs tailles et plusieurs épaisseurs, tout comme les canaux ;
  • Après le nettoyage des canaux, on réalise une radiographie pendant que les limes y demeurent introduites. Cette radiographie détermine la longueur du canal ;
  • À chacun de ses nettoyages, le canal est irrigué avec un produit désinfectant, le soluté de Dakin (hypochlorite de sodium) ;
  • Le canal est élargi avec les limes jusqu’à ce que l’on trouve la taille idéale pour le remplir avec un matériau d’obturation qui va remplacer le nerf enlevé.
  • Une fois sec, on introduit dans le canal des cônes de caoutchouc imbibés de matériau biocompatible que l’on appelle cônes de Gutta-Percha.

Après ces opérations, la dent est restaurée pour retrouver sa fonctionnalité.

La sensibilité et la douleur disparaissent après la dévitalisation.

 

Référence médicale de VitaCentre – Commenté par l’équipe clinique du VitaCentre le 17 août 2019